mercredi 8 mars 2017

Mots et paroles : quelle est la différence ?

Les termes mot et parole sont souvent employés comme synonymes. Leur sens est effectivement assez proche, mais il est important de comprendre ce qui les distingue et les différencie.

mots et paroles différences
Définition selon le TLFi :▼


mot : son ou groupe de sons articulés ou figurés graphiquement, constituant une unité porteuse de signification à laquelle est liée, dans une langue donnée, une représentation d'un être, d'un objet, d'un concept, etc.
Du bas latin muttum «son» dérivé de muttire «produire le son mu, grommeler». En bas latin muttum est employé dans des phrases négatives, littéralement «ne pas ... un son». par la suite mot s'est employé en dehors de cette tournure négative et a pris le sens de «parole, discours».
  • articuler, scander, épeler, balbutier des mots
  • prononcer un mot
  • ne pas mâcher ses mots : s'exprimer sans ménagement
  • mot d'emprunt, mot savant, mot-clé
  • mot à mot, mot pour mot : textuellement
  • en un mot : pour résumer

parole : mot ou suite de mots servant à exprimer la pensée faculté d'exprimer et de communiquer la pensée en mots et phrases ; expression verbale de la pensée.
Issu du latin chrétien parabola, devenu *paraula.
  • rester sans parole/perdre la parole : rester interdit, bouche bée
  • liberté de parole : avoir le droit de s'exprimer
  • ôter/couper la parole : ne pas laisser quelqu'un s'exprimer
  • murmurer, bredouiller, articuler des paroles
  • prise de parole
  • mesurer ses paroles : parler avec modération, sans dépasser certaines limites

Le mot est un groupe de sons et de lettres qui veulent dire quelque chose, c'est le terme. La parole est le concept, l'idée, la pensée exprimée avec les mots.


François Guizot, homme politique et historien français, écrivit :
La parole exprime la pensée : le mot représente l'idée qui sert à former la pensée. C'est pour faire usage de la parole que le mot est établi. La première est naturelle, générale, et universelle chez les hommes. Le second est arbitraire et varié, selon les divers usages des peuples. Le oui et le non sont toujours, et en tous lieux, les mêmes paroles ; mais ce ne sont pas les mêmes mots qui les expriment en toutes sortes de langues et dans toutes sortes d'occasions1.
Mot et parole comme synonyme d'énoncé 

Mot peut avoir, par métonymie, le sens de petite phrase, de bref énoncé. Lorsqu'on envoie des fleurs à quelqu'un et on écrit une petite phrase dans une lettre à adresser au destinataire, on écrit un mot. On peut griffonner un mot d'excuse ou un mot d'explication, composer un mot d'appréciation ou écrire un mot de remerciement. On peut même adresser un mot de reproche à quelqu'un. Lorsque vous voulez avoir une petite conversation avec une personne pour lui dire brièvement quelque chose, vous avez un mot (ou deux mots, c'est pareil) à lui dire.


Par contre, une parole désigne généralement un énoncé d'une certaine importance. C'est pour cela qu'on dit la parole de Dieu, c'est-à-dire ses enseignements, les dernières paroles d'un mourant ou les paroles d'un sage. Les paroles sont aussi le texte d'une chanson et on dit parole comme synonyme de promesse ou d'engagement : un homme de parole est effectivement un homme qui respecte ses engagements.

paroles discours

Exemples :

Sénateurs, j'ai un mot à vous dire. On tient de fort mauvais propos sur votre compte: on vous reproche une basse cupidité ; on vous accuse d'aimer l'argent plus que l'honneur, et de battre monnaie en faisant des Constitutions.

Un mot au sénat

Discours sur l'état de l'Union d'Obama : beaucoup de paroles pour pas grand-chose. Le président des États-Unis a récusé tout immobilisme mais son discours a montré à quel point il restait entravé par le Congrès et la Constitution.
Article paru dans Slate.fr

Elle n'était pas chez elle ce jour-là, mais il avait laissé le petit cadeau sous le porche, et elle s'était promis de lui envoyer un mot de remerciement...qu'elle n'avait jamais pu se décider à écrire.


Un choix, N. Sparks

En réunion, nous attendons souvent un blanc dans la conversation pour nous engouffrer et exprimer notre point de vue avec l'espoir d'être entendus. Mais, parfois, nous n'attendons même pas un silence. Nous interrompons les derniers mots de la personne qui parle pour glisser ce que nous avons à dire. Mais si je coupe la parole à mon interlocuteur pour exposer mon propos (au lieu de l'aider à faire entendre le sien), comment espérer qu'il m'écoute ?
L'importance de la parole juste

 - Que vous a dit messire Raoul ?
 - Il a mentionné qu'il vous avait rencontrée à Conques l'an dernier...
Luc haussa les épaules.
 - Et il m'a prévenu que vous étiez une jouvencelle qui ne mâche pas ses mots.

Son mystérieux fiancé, C. Townend

Cette façon de ne pas parler à l'autre pour lui dire quelque chose, mais de parler pour s'exprimer, de parler à tort et à travers sans se préoccuper des conséquences, de ne pas mesurer ses paroles afin qu'elles puissent s'inscrire dans une relation d'échange, nous rend aussi, nous les Occidentaux, brutaux et arrogants dans nos rapports entre nous, ainsi qu'avec les autres. Nous ne prenons pas en considération le point de vue de l'autre, la façon dont il recevra nos paroles, l'effet qu'elles auront sur lui, ce à quoi tout cela nous engage.
Les relations durbales, G. Apfeldorfer

Ils marquent les lieux, le temps, la qualité de leur chasse et de leur pêche, les paroles qu'ils ont dites en chassant, le bruit que faisait la bête et toutes les circonstances de la chasse. Ce qui les anime le plus dans leur narration est que tout le monde les écoute en silence et applaudit.
Les indiens de la Sinnamary, Jean de La Mousse



Notes :
1Nouveau dictionnaire universal des synonymes de la langue française, Volume 2 de Guizot (François, M.)

Conseils de lecture :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire